Grippe Aviaire 2020

Grippe aviaire : Protection obligatoire des basses-cours

L’influenza aviaire est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse. Elle affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, une maladie pouvant aboutir rapidement à la mort. L’influenza aviaire fait partie des dangers sanitaires dont la déclaration à l’administration est obligatoire.

Influenza aviaire niveau de risque épizootique élevé

Dans l’ensemble des communes haut-saônoises est rendue obligatoire, sans dérogation possible, la claustration ou la mise sous filets (avec réduction des parcours extérieurs évitant la proximité des points d’eau naturels, cours d’eau ou mares) des oiseaux captifs et volailles de basses-cours, afin d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages ou avec des volailles d’un élevage professionnel.
De plus, une application stricte des mesures basiques de biosécurité est de rigueur dans toutes les basses-cours de France. Il convient notamment :

  • de surveiller très régulièrement la bonne santé des volailles (si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres dans un réfrigérateur en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire),
  • de ne pas laisser divaguer les volailles, mais de les maintenir dans un espace clôturé qui leur est dédié,
  • d’empêcher tout contact entre les volailles de basse-cour et des oiseaux sauvages ou des volailles d’élevage,
  • d’empêcher l’accès des oiseaux sauvages aux stocks d’aliments et de litière neuve destinés aux volailles,
  • d’empêcher l’accès des oiseaux sauvages aux points d’alimentation et d’abreuvement des volailles,
  • de limiter l’accès de la basse-cour aux seules personnes indispensables à son entretien,
  • de ne jamais pénétrer dans une basse-cour après une promenade dans la nature, notamment à proximité d’étangs, sans avoir préalablement changé ou nettoyé et désinfecté ses bottes ou chaussures,
  • de protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination,
  • de nettoyer régulièrement les bâtiments et le matériel utilisés pour la basse cour, mais en aucun cas avec des eaux de surface (mare, ruisseau, pluie…).


Source complémentaire : https://agriculture.gouv.fr/linfluenza-aviaire-en-quelques-mots

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.